Line Le Gall, professeur à l'ISYEB et directrice du Pôle explorations au Muséum national d'Histoire naturelle, invitée de Mathieu Vidard dans la Terre au Carré sur France Inter pour : Algues marines : un enjeu pour la planète

Les algues ont parfois mauvaise réputation, et pourtant elles jouent un rôle essentiel pour la biodiversité marine mais aussi pour la séquestration du carbone et la lutte contre le réchauffement climatique.

Algues marines : un enjeu pour la planète

Algues marines : un enjeu pour la planète © Getty / Reinhard Dirscherl

Algues rouges, vertes, brunes…. dans l’océan, les algues sont des réservoirs de biodiversité (certaines espèces de poissons viennent s’y reproduire) et servent de nourriture pour toute une faune sous-marine. 

Parce qu'elles séquestrent aussi beaucoup de carbone - elles absorberaient autant de gaz à effet de serre que les forêts primaires - les algues marines contribuent à limiter l'acidification, la désoxygénation et les autres impacts marins du réchauffement climatique qui menacent la biodiversité des océans. 

De plus en plus de pays développent aujourd’hui la culture d’algues, notamment pour l’alimentation. Mais cette algoculture pourrait avoir d’autres vertus comme le captage et le recyclage du CO2 industriel.

C’est dans ce contexte que vient d’être lancée la coalition Safe Seaweed première institution internationale dédiée à la valorisation des algues marines. Son objectif est de fédérer et sensibiliser au niveau mondial les nombreux acteurs de la filière algues (producteurs, industriels, recherche, gouvernance, associations) pour créer des normes et standards internationaux qui répondent aussi aux Objectifs de développement durable des Nations Unies. 

Le développement de l’algoculture représente-t-il un véritable espoir pour lutter contre le réchauffement climatique? 

Publié le : 26/03/2021 17:11 - Mis à jour le : 12/04/2021 18:46

À voir aussi...