Julie Zalko a le plaisir de vous convier à sa  soutenance de thèse intitulée: 



"Limites d'espèces, différenciations écologique et morpho-anatomique dans un jeune groupe de légumineuses endémiques néo-calédoniennes (Arthroclianthus Baill., Nephrodesmus Schindl.)"

 

  • La soutenance se tiendra en présentiel et pourra être suvie également en distanciel.
 
Le jury sera composé de : 
 
Laure Civeyrel, Rapportrice, Université Paul Sabatier Toulouse 

Timothée Le Péchon, Rapporteur, Meise Botanic Garden (Belgique)
Jean-Yves Dubuisson, Examinateur, Sorbonne Université Paris
Line Le Gall, Line, Examinatrice, MNHN Paris
Beata Zagórska-Marek, Examinatrice, University of Wrocław (Pologne)

Arnaud Mouly, Invité, Université de Franche-Comté Besançon  
Thierry Deroin, Invité, MNHN Paris
Corinne Sarthou, Invitée, MNHN Paris
Florian Jabbour, Directeur, MNHN Paris
 
 

Résumé

L’ensemble des particularités géographiques, climatiques et géologiques de la Nouvelle-Calédonie ont permis le développement sur place d’une flore vasculaire originale et diversifiée, endémique à plus de 75%.  Arthroclianthus et Nephrodesmus sont les deux uniques genres de Fabaceae endémiques de l’archipel. La distinction des deux genres se fait aisément sur la base de caractères morphologiques, mais la délimitation à l’échelle spécifique peut être plus fastidieuse (caractères imprécis, incomplètement décrits notamment pour les fleurs et les fruits). Une récente étude phylogénétique a daté la diversification du groupe en Nouvelle-Calédonie à moins de 10 millions d’années, et a remis en question la monophylie du groupe et de chacun des genres. Nos analyses phylogénétiques soutiennent le clade Arthroclianthus-Nephrodesmus, mais chaque genre n’est pas monophylétique. Dans le genre Arthroclianthus on distingue deux groupes morphologiques discriminés principalement sur la forme de l’inflorescence et la morphologie des articles des fruits. Notre étude d’anatomie florale ne permet toutefois pas de retrouver ces groupes. On observe une concordance entre les clades chloroplastiques et la géographie ainsi que des incongruences entre les arbres de marqueurs chloroplastiques et nucléaires. Il est probable que ces incongruences proviennent d’événements d’introgression, favorisés par des préférences écologiques communes entre espèces sympatriques ou par simple proximité géographique.

 

Abstract

The geographical, climatic and geological particularities of New Caledonia have allowed the development of an original and diversified vascular flora, more than 75% endemic.  Arthroclianthus and Nephrodesmus are the only two genera of Fabaceae endemic to the archipelago. The distinction of the two genera is easily made on the basis of morphological characters, but the delimitation on a specific scale can be more tedious (imprecise characters, incompletely described in particular for flowers and fruits). A recent phylogenetic study has dated the diversification of the group in New Caledonia to less than 10 million years ago, and has questioned the monophyly of the group and of each of the genera. Our phylogenetic analyses support the Arthroclianthus-Nephrodesmus clade, but each genus is not monophyletic. Within the genus Arthroclianthus we distinguish two morphological groups discriminated mainly on inflorescence shape and fruit article morphology. However, our study of floral anatomy does not support these groups. There is concordance between chloroplast clades and geography and incongruence between chloroplast and nuclear marker trees. It is likely that these incongruences arise from introgression events, favored by common ecological preferences between sympatric species or by simple geographical proximity. 



--
Julie Zalko
 
PhD student in plant evolution. 
Publié le : 19/05/2022 10:16 - Mis à jour le : 17/07/2023 14:45

À voir aussi...

  • Image
    Soutenance de thèse

    Violaine Ossola

    Jeudi 14 décembre 2023 à 14h. dans l'auditorium de la Grande Galerie de l'Évolution du MNHN
  • Image
    BANDEAU AVEC TUTELLES ISYEB
    Soutenance de thèse

    Pierre Lesturgie

    Mercredi 13 décembre à 14h. Amphithéâtre Rouelle - Bâtiment de la Baleine 57, rue Cuvier 75005 Paris
  • Image
    Soutenance de thèse

    Lucile Jourdain-Fievet

    Vendredi 8 décembre 2023 - 10h30 à Sorbonne Université - Tour 46, 2ème étage, couloir 46-56.
  • Image
    BANDEAU AVEC TUTELLES ISYEB
    Soutenance de thèse

    Pierre Linchamps

    Le 8 décembre à 14h. à l'Auditorium de la Grand Galerie de l'Evolution - Muséum national d'Histoire naturelle