E.Demarcy-Mota,directeur du théâtre de la ville et M.C. Maurel ISYEB parlent de leur collaboration entre science et théâtre dans la pièce "ZOO"  mise en scène au Théâtre de la Ville au micro d'Olivia Gesbert dans l'émission la Grande Table Culture sur France Culture le 14 mars 2022.

 

 

  

 

 

Sommes-nous devenus trop humains ? La science rend-elle l’Homme plus puissant ou participe-t-elle de sa déshumanisation

Comme nous l'explique Marie-Christine Maurel ISYEB, « ces questions très anciennes, que tous les penseurs depuis l’Antiquité se sont posés : qui sommes-nous ? d’où venons-nous ? quelle est l’origine de l’humanité ? » traversent la nouvelle création d’Emmanuel Demarcy-Mota, ZOO, présentée au Théâtre de la Ville du 15 mars au 15 avril 2022. Ce travail fait suite à une première version, née d’une invitation du Musée d’Orsay à réfléchir autour de l'exposition "Les origines du monde. L’invention de la nature au XXIe siècle". Sciences et arts s’unissent alors pour proposer une réflexion sur la nature de l’Homme et ses dérives.  

Pour ce faire, Emmanuel Demarcy-Mota fonde sa pièce sur le roman de Vercors, Les animaux dénaturés, qui séduisit le public et la critique à sa sortie en 1952.  Le metteur en scène nous rappelle qu'« on est dans les années 50, on est à la sortie de la Deuxième guerre mondiale (…). On s’interroge sur ce qu’est l’homme mais aussi sur notre capacité à détruire ». En 1975, le livre est adapté par l’écrivain et Jean Mercure au Théâtre de la Ville sous le nom de Zoo ou l’assassin philanthrope. Emmanuel Demarcy-Mota mobilise ce double héritage qu'il met en scène dans des débats, organisés sous forme de procès, afin de revenir sur les traces du supposé « chaînon manquant ».  Dès lors, pour Emmanuel Demarcy-Mota, « le lieu du théâtre nous permet de nous réunir et de travailler ensemble (...). Il ne s’agit pas de se remplacer, de parler à la place de l’autre mais bien de donner la parole à l’autre ».

Emmanuel Demarcy-Mota s’est entouré de conseillers scientifiques pour proposer une réflexion originale à la jonction entre Arts, Sciences et Éducation. Cette relation reste fondamentale pour Marie-Christine Maurel car si « la science est très dépendante de la technologie, au-delà de la technologie il y a l’imagination, qui est essentielle ». Dans le contexte géopolitique complexe que nous connaissons, cette perception de la création doit être pensée sur la base d'une coordination entre les disciplines et les pays. Pour Emmanuel Demarcy-Mota, « être un espace de paix ce n’est pas être un espace neutre » et en appelle à une « coopération européenne fondamentale et égalitaire ».

Publié le : 14/03/2022 15:07 - Mis à jour le : 23/01/2023 14:27

À voir aussi...