L'article de Dany Azar du Nanjing Institute of Geology and Palaeontology Chinese Academy of Sciences

&  André Nel de l'ISYEB Muséum national d'Histoire naturelle est paru le 4 décembre 2023 dans la revue Current Biology

Les moustiques (ou Culicidae) femelles comptent parmi les insectes hématophages les plus connus, provoquant parfois des réactions allergiques graves ou véhiculant divers agents pathogènes microbiens. L'hématophagie chez les insectes provient probablement de changements d'alimentation à partir des fluides végétaux. Les causes de ces changements restent mal connues car les archives fossiles pour les lignées hématophages sont largement incomplètes, en particulier celles suffisamment anciennes pour donner un aperçu des contextes paléoécologiques dans lequel l'hématophagie a pu apparaitre. C'est le cas des moustiques, un groupe qui remonterait au Jurassique (environs 180 Ma) d'après des analyses phylogénétiques moléculaires. Les plus anciens Culicidae connus sont tous du Crétacé supérieur (après 100 Ma) et sont dotés de pièces buccales de type moderne. Nous rapportons ici la découverte, dans l'ambre du Crétacé inférieur du Liban (130 Ma), de deux moustiques mâles conspécifiques dotés de manière inattendue de pièces buccales vulnérantes, aux mandibules et lacinia denticulées et acérées. Ces fossiles mâles étaient probablement hématophages, alors que seulement les femelles le sont dans l'actuel. Ces résultats confirment l'existence de la famille au Crétacé inférieur et montre que les mécanismes sous-jacents à l’hématophagie sont plus complexes que supposés à ce jour (apport protéinique pour la maturation des œufs chez les femelles).

-> https://www.cell.com/current-biology/fulltext/S0960-9822(23)01448-3

 

 

Publié le : 14/11/2023 16:01 - Mis à jour le : 05/12/2023 10:02