La chronique du vivant : Quand le microbiote de la peau nous protège