Forêts Miyawaki : comment bien adapter la méthode japonaise au contexte français ?