"Rentrée 2018 très invasive pour la punaise diabolique"