Des chercheurs de l'ISYEB ont développé un nouvel outil pour comparer des partitions d'espèces