Accueil > Annuaire et pages personnelles > Documentation > MAUREL MC

Sélection in vitro d’ARNs résistant à haute température


Les ARNs de transfert résistent à 90°C en présence de NaCl 2M, conservent leur intégrité physique et sont capables d’aminoacylation après traitement à haute température (Tehei et al, 2002). A la suite de cette première observation, nous avons sélectionné, des ARNs résistant 65h à 80°C en présence de sels. Les clones obtenus regroupés en deux familles (Famille I et Famille II) possèdent chacune des caractéristiques physico-chimiques propres ainsi que des structures secondaires différentes. Ainsi les ARNs de la Famille I présentent une structure secondaire comparable à celle de nombreux viroïdes. Ces deux familles reflètent deux voies possibles conduisant à la thermo-résistance. Les comportements moléculaires ainsi mis en évidence nous permettent de définir les limites de survie dans les conditions primitives (et/ou extrêmes), et démontrent que ce qui est en jeu pour les molécules d’ARN, comme pour les organismes, au cours de l’évolution, est la capacité reproductive (Vergne et al, 2006). Enfin, nous avons caractérisé le comportement d’un ribozyme ASBVd à haute température dans des conditions proches de l’hydrothermalisme (El Murr et al, 2012)



par Administrateur - publié le , mis à jour le