Accueil > Annuaire et pages personnelles > Documentation > MAUREL MC

Applications thérapeutiques


La découverte des ARNs catalytiques a permis la conception d’ARNs thérapeutiques capables de réaliser des réactions de trans-clivages. Ce type de ribozyme fixe les substrats par appariement des bases, coupe l’ARN cible, puis relâche les produits de clivage. Dans le but d’inhiber l’expression de deux produits du gène Tpl2/cot, Proto-Cot et Cot, surexprimés dans 40% des tumeurs du sein, Yanli Li, qui a effectué sa thèse au laboratoire, a inséré dans des hairpin ribozymes la séquence de 22 nucléotides provenant du gène Tpl2/cot. Nous avons montré et caractérisé ces nouveaux ribozymes capables de couper en cis et en trans le fragment du gène inséré (Li et al, 2007, 2008, 2009).


Aptamères dirigés contre des marqueurs de cellules fœtales
Au cours de la gestation, l’organisme maternel, le fœtus et le placenta sont soumis à de multiples interactions réciproques (Maurel et Kanellopoulos, 2008). L’existence d’échanges cellulaires entre la mère et le fœtus est maintenant bien connue et la recherche de cellules fœtales mâles ou des antigènes HLA spécifiques du fœtus sont les deux stratégies utilisées dans la détection de ce trafic cellulaire. Les PCR et RT-PCR sur des séquences ou des gènes spécifiques du fœtus ou de la mère –sur des modèles murins- ont permis de repérer ces évènements comme étant fréquents. Cependant seul le développement de techniques permettant d’atteindre des seuils de sensibilité de détection extrêmement résolutifs permettra d’envisager des diagnostics prénataux non invasifs afin de déceler d’éventuelles déficiences ou incompatibilités immunologiques. L’objectif de notre travail, en collaboration avec le laboratoire de Colette Kanellopoulos consiste à sélectionner des cellules fœtales grâce à des aptamères identifiés contre des marqueurs spécifiques de ces cellules. De tels aptamères pourront d’une part permettre la purification par affinité des cellules foetales et après pontage, la caractérisation des protéines reconnues par les aptamères.




par Administrateur, Marie-Christine Maurel - publié le , mis à jour le